Pop-up prueba

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

16 décembre 2019

Les mots ayant un sens différent en français du Québec

Après nous avoir fait découvrir quelques expressions typiquement québécoises, Martine Verreault, professeure de français à AFSL Pro au Québec, nous partage son deuxième article sur des mots qui ont un sens différent en français du Québec.

Mêmes mots, sens différents

Plusieurs mots ont un sens différent de chaque côté de l'Atlantique et peuvent éventuellement causer des malentendus comiques. J'aimerais aujourd'hui vous en faire connaître quelques-uns des plus courants.

Il y a bien sûr le char, c'est-à-dire l'auto, la voiture et son silencieux qui en est le pot d'échappement.

Beaucoup de mots relatifs aux vêtements, c'est-à-dire "au linge", comme on dit parfois au Québec, appartiennent à cette catégorie.

Ainsi, un garde-robe désigne une penderie. Un habit, c'est un costume (costard) ; nous utilisons aussi le mot costume, mais presque exclusivement avec le sens de déguisement. Gilet a pour sa part un sens beaucoup plus large au Québec qu'en France : cela peut-être un gilet, mais aussi un pull, un sweat et un t-shirt. Une veste, notamment lorsqu'on spécifie "de laine" a justement le sens de gilet, chandail, celui de pull et  coton ouaté, celui de sweat. Le pantalon possède au Québec un synonyme qu'on lui préfère : les culottes, lesquelles sont toujours du pluriel.  Si une jaquette est une chemise de nuit,  brassière désigne un soutien-gorge et slip s'emploie en concurrence avec son synonyme "jupon". Les bas sont à la fois bas et chaussettes ; quant aux espadrilles, ce sont des baskets.

Ici, une liqueur, c'est habituellement un soda. Par contre, du soda, c'est du bicarbonate de soude.

Outre le sens habituel, un innocent, au Québec, est quelqu'un qui ne brille pas par son intelligence. Malins et malignes non plus d'ailleurs : ce sont ici des gens coléreux, irascibles. En revanche, l'expression être bête s'emploie pour parler d'une personne peu amène, qui rembarre les autres sans pitié. Avoir l'air bête signifie donc avoir l'air maussade.

Au Québec, chialer veut dire récriminer : c'est brailler qui signifie pleurer. Quant au verbe agacer, il est synonyme de taquiner ; un enfant agaçant est donc un enfant taquin. Au Québec, le verbe s'énerver signifie s'affoler ou s'exciter tandis que se mettre en colère, c'est se choquer. Écoeurer signifie aussi harceler, tourmenter, faire subir des brimades à une personne. L'écoeurant est pour sa part un salaud. Être fin s'emploie pour quelqu'un d'aimable, d'accommodant.

Un cartable, c'est un classeur à anneaux. Un portable, c'est un ordinateur portable ; le téléphone portable étant ici connu sous le nom de "cellulaire". Une laveuse est un lave-linge et une sécheuse, un sèche-linge. Logement a le même sens qu'appartement et appartement peut être utilisé au lieu de pièce. Ainsi un appartement de quatre pièces peut être, au Québec, un logement de quatre appartements.

Une secousse, au Québec, peut s'employer pour parler d'une période de temps indéterminée. La température, outre son sens usuel, désigne aussi le temps qu'il fait à l'extérieur, ce qui m'amène à vous souhaiter un Noël blanc mais pas trop froid.

Pour résumer cet article écrit par Martine, nous vous partageons cette illustration :

vocabulaire français du Québec, différences de sens entre le vocabulaire français et québécois, FLE, vocabulaire, le FLE en un 'clic'


9 décembre 2019

Littérature : "Chanson douce" de Leïla Slimani

Quatrième de couverture : 

« Louise ? Quelle chance vous avez d’être tombés sur elle. Elle a été comme une seconde mère pour mes garçons. Ça a été un vrai crève-cœur quand nous avons dû nous en séparer. Pour tout vous dire, à l’époque, j’ai même songé à faire un troisième enfant pour pouvoir la garder. »

Lorsque Myriam décide malgré les réticences de son mari de reprendre son activité au sein d’un cabinet d’avocats, le couple se met à la recherche d’une nounou. Après un casting sévère, ils engagent Louise et sont conquis par son aisance avec Mila et Adam, et par le soin bientôt indispensable qu’elle apporte à leur foyer, laissant progressivement s’installer le piège de la dépendance mutuelle.



Notre avis :

Il y a quelques mois, on a étudié le livre Chanson douce de Leïla Slimani avec une élève de niveau C1. On a trouvé la manière de raconter les faits très intéressante, forte et originale. Le vocabulaire est facile à comprendre et, quand on termine le roman, on se rend compte que c'est une histoire qui fait réfléchir. À lire absolument. 


 

2 décembre 2019

Le futur antérieur


le futur antérieur, FLE, conjugaison

Le futur antérieur se forme avec l’auxiliaire “ être ” ou “ avoir ” au futur simple et le participe passé. 

                              
Partir
Pouvoir
Je serai parti(e)
J’aurai pu
Tu seras parti(e)
Tu auras pu
Il / Elle sera parti(e)
Il / Elle aura pu
Nous serons parti(e)s
Nous aurons pu
Vous serez parti(e)s
Vous aurez pu
Ils / Elles seront parti(e)s
Ils / Elles auront pu


S’il est employé avec le futur simple, il est considéré comme étant son passé. Il exprime une action future antérieure à une autre action future.

Je pourrai enfin être tranquille quand ils seront partis.

S’il est employé seul, il exprime une action qui sera achevée au moment indiqué.

D’ici à deux mois, ils auront déjà déménagé.


ebook exercices gratuits pour pratiquer le français



exercices de conjugaison, exercices gratuits, FLE, le futur antérieur


solutions <

Et maintenant . . .  
Avez-vous corrigé les exercices ? Avez-vous fait des erreurs ?
Y a-t-il quelque chose que vous n'avez peut-être pas bien compris ? 
Avez-vous besoin d'éclaircir les doutes sur la théorie ?


Retrouvez d'autres exercices dans notre ebook


Nous vous offrons aussi nos

1º consultez ici nos horairesgroupestarifsforfaits et réductions
2º choisissez l'heure ou les heures que vous préférez
  faites votre >>> réservation  <<< 
et continuez à apprendre avec nous