Pop-up prueba

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

14 octobre 2019

Comment parler québécois ?

Le français du Québec est très différent du français de France, celui que vous avez sûrement le plus l’habitude d’écouter et de pratiquer. 

L’accent québécois n’a rien à voir avec l’accent français et peut même paraître difficile à comprendre pour certains (même pour les natifs français !). Mais d'où vient-il ? Découvrez-le en visionnant la vidéo suivante :


Cependant, il n'y a pas qu'un seul accent canadien :


Les Québécois ont un vocabulaire qui peut être différent du nôtre.

Pour vous initier au français du Québec, nous vous partageons trois vidéos pour essayer de parler comme un vrai québécois ! Regardez-les attentivement :






Qu’en pensez-vous ? Avez-vous tout compris ?

Nous vous proposons une petite activité pour voir si vous êtes maintenant capable de parler québécois : grâce aux informations que vous avez entendues dans les vidéos, écrivez un petit dialogue en québécois et enregistrez-vous (https://online-voice-recorder.com). Vous pouvez nous envoyer vos productions écrites et orales par mail.



7 octobre 2019

Les règles de ponctuation en français


les règles de ponctuation, les règles de ponctuation en français, les signes de ponctuations, FLE, français, le FLE en un 'clic'

La langue française a aussi ses propres règles en ce qui concerne la ponctuation. Celle-ci peut en effet changer par rapport à votre langue maternelle. Par exemple, en espagnol, pour certains signes de ponctuation, les normes sont différentes.

Les différents signes et leurs règles :

_ le point ( . ) s’utilise pour indiquer la fin d’une phrase. En français, il suit directement le dernier mot de la phrase : il est collé à celui-ci. Par contre, quand une autre phrase suit la première, le premier mot de cette deuxième phrase est séparé du point précédent par un espace.

“ Péricourt s’était fait faucher en pleine course. La balle lui avait fracassé la jambe. ” 
(Au revoir là-haut, Pierre Lemaître, p. 46, Le livre de poche)

Les phrases nominales se terminent par un point sauf les titres de film, de livre, de chapitre, les slogans, les inscriptions sur des panneaux et les lignes d’un CV.

En voici un bon exemple.


Les fleurs du mal (Charles Baudelaire) 

Le point peut se trouver dans des abréviations et dans les sigles.

etc. 

_ la virgule ( , ) marque une pause et suit directement le mot (elle est collée à celui-ci) et elle est suivie d’un espace avant le mot qui la suit.

Elle permet de séparer une énumération de mots de même nature. 

Elle est jeune, belle, grande et mince.

Elle permet d’énumérer des actions, des événements qui se déroulent dans le temps.

Le téléphone sonne, je décroche, j’entends sa voix et je le reconnais tout de suite. 

La virgule s’utilise pour encadrer des mots qui donnent des informations complémentaires.

Pauline, surprise par la situation, n’a pas su réagir immédiatement. 

Elle permet aussi de mettre en relief un élément en début de phrase.

Depuis le haut de cette montagne, on peut voir notre village.

La virgule est aussi employée pour séparer des mots qui sont articulés avec “ et ”, “ ou ”, “ ni ”. Pour séparer ces conjonctions avec une virgule, elles doivent être répétées plus de deux fois dans la phrase. Sinon, il ne faut pas en mettre. 

Je ne bois, ni ne fume, ni ne mange de sucreries. 

Dans une lettre, après avoir indiqué le lieu, on met une virgule avant d’indiquer la date.

Paris, le 10 juin 2019 

Pour finir, la virgule permet de changer le rythme de la phrase ou d’accentuer son sens.

“ Il aperçut le Grec accroupi, qui fouillait du bras gauche un emplacement ménagé dans le mur. ”
(Au revoir là-haut, Pierre Lemaître, p. 187, éditions Le livre de poche)

_ les deux-points ( : ) sont employés pour annoncer ou désigner quelque chose. Ils sont précédés et suivis d’un espace. Dans cette explication sur la ponctuation, nous en avons déjà utilisé quelques-uns.

En français, il suit directement le dernier mot de la phrase : il est collé à celui-ci.

Dans cette phrase qui nous a servi pour expliquer l’utilisation du point, vous pouvez constater qu’il y a un espace après le mot “ phrase ” et avant le pronom sujet “ il ”.

Les deux-points permettent d’annoncer une explication, une précision, des paroles rapportées ou encore une énumération.

_ le point-virgule ( ; ) est utilisé pour marquer une pause et pour séparer des mots dans la phrase sans devoir utiliser le point. Il est entouré d’un espace comme pour les deux-points. La première lettre du mot qui suit le point-virgule n’a pas de majuscule : elle reste en minuscule. 

Il sert à séparer des propositions ayant un lien logique mais sans avoir forcément un rapport entre elles. Ce signe de ponctuation sert aussi pour parler de deux propositions parallèles ou bien encore séparer les éléments d’une liste.

Liste de course :
_ 6 briques de lait ;

_ 1 poulet ;

_ 1 kilo de pommes de terre ;

_ 1 barquette de fraises ; 

“ L’homme est une constante variable, mon petit, voilà ce que tu as compris ; c’est très bien, à ton âge. ”
(Messieurs les enfants, Daniel Pennac, p. 59, éditions Folio)

_ les points de suspension ( ) sont au nombre de trois. Ils sont employés pour exprimer le plus souvent un doute et un silence. En français, ils suivent directement le dernier mot de la phrase et sont suivis d’un espace avant le premier mot de la phrase suivante.

Les points de suspension marquent une hésitation, une interruption et une suite d’énumération. Dans ce dernier cas, ils remplacent “ etc ”.

“ Vous vivez sur le dos des gens et leur donnez de faux espoirs ! Vous n’êtes qu’un
(La petite fille qui avait avalé un nuage grand comme la tour Eiffel, Romain Puértolas, p. 121, éditions Le livre de poche)

J’aime beaucoup le rock. Mes groupes préférés sont Bon Jovi, Guns and Roses, Whitesnake... 

Ils s’emploient aussi pour marquer un sous-entendu ou une référence.

Tu sais ce que c’est

Quand on ne veut pas écrire un mot ou un nom en entier, parce qu’il est généralement trop vulgaire, on met des points de suspension après la première lettre. 

P ! Ça m’énerve ! 

Si on met les points de suspension entre crochets [ ], ils indiquent une coupure.

_ le point d’interrogation ( ? ) se place à la fin d’une phrase interrogative directe et il est entouré d’un espace : un espace après le dernier mot placé avant le point d’interrogation et un autre espace avant le premier mot qui commence la phrase suivante.

Pourquoi as-tu fait ça ? Je ne comprends vraiment pas.

On peut aussi le mettre entre parenthèses ( ) et il exprime donc l’incertitude.

_ le point d’exclamation ( ! ) se place à la fin d’une phrase exclamative qui exprime une émotion (surprise, etc.) un ordre, une admiration, un agacement…Comme pour le point d’interrogation, il est aussi entouré d’un espace.

Attendez-moi !

_ les guillemets ( “ ” ) sont utilisés pour citer une phrase. Ils sont aussi utilisés pour nuancer ou souligner un mot ou pour faire référence à des mots étrangers.

Paul s’inquiète parfois de ces horaires qui s’allongent. Je ne voudrais pas qu’elle nous accuse un jour de l’exploiter. Myriam lui promet de reprendre les choses en main.
(Chanson douce, Leïla Slimani, p. 67, éditions Folio)

Pour placer les guillemets, on doit mettre un espace avant le premier guillemet et un autre espace après, puis un espace avant le deuxième guillemet et après celui-ci.

_ les parenthèses ( ) isolent un ou plusieurs mot(s) dans une phrase. Elles permettent principalement de donner des précisions ou de faire des commentaires. Elles permettent aussi de marquer des différences de genre et de nombre.Par exemple, dans la première phrase de cette explication : un ou plusieurs mot(s) dans une phrase.

Pour placer les parenthèses dans une phrase, on doit mettre un espace avant la première parenthèse mais on n’en met pas après, puis un espace après la deuxième parenthèse : on n’en met pas non plus avant.

“ [...] il écrit “ Édouard Péricourt (il regarde sa date de naissance et l’ajoute ainsi que son numéro de matricule) et il inscrit [...] ”
(Au revoir là-haut, Pierre Lemaître, p. 106, éditions Le livre de poche)

_ les tirets ( _ ) peuvent avoir la même fonction que les parenthèses en encadrant une phrase. Ils permettent aussi d’indiquer le changement d’interlocuteur dans un dialogue et d’énumérer les éléments d’une liste.

Liste de course :

_ 6 briques de lait ;

_ 1 poulet ;

_ 1 kilo de pommes de terre ;

_ 1 barquette de fraises ;

“ Avec trois heures de retard - un camion embourbé a bloqué la circulation -, le car parvient enfin à la gare routière de Varanasi. ”
(La tresse, Laetitia Colombani, p. 140, éditions Grasset)

Le tiret est entouré d’un espace quand on l’écrit : il n’est pas collé aux mots.