29 novembre 2016

Le calendrier de l'Avent

Le calendrier de l'Avent a son origine en Allemagne. Au XIXème siècle, on donnait des images aux enfants, pendant cette période de l'année, pour les faire patienter jusqu'au jour de Noël. Dans la seconde moitié du XIXème siècle, on a commencé à cacher ces images dans un calendrier de 25 cases. À partir du 1er décembre, et jusqu'au 25 décembre, les enfants devaient découvrir chaque jour une nouvelle image en ouvrant la case correspondante. 

Jusqu'au XXème siècle, cette tradition était présente seulement en Allemagne et en Alsace. Il faudra attendre les années 1990 pour que ces calendriers commencent à apparaître en France. 

Auparavant, c'étaient des images pieuses qui étaient cachées dans les cases du calendrier. Mais, petit à petit, elles ont été remplacées par des biscuits, puis par des chocolats ou des jouets en plastique.

Calendrier de l'Avent 2016


Calendrier de l'Avent

Si vous désirez télécharger cette image pour pouvoir l'imprimer, cliquez sur le lien suivant : Calendrier de l'Avent 2016

***********
Ne perdez pas les mises à jours du blog.
Souscrivez-vous et recevez-les dans votre boîte mail 
en cliquant ici.

28 novembre 2016

Compréhension orale : Découvrez la ville de Bordeaux


Une première vidéo rien que pour le plaisir des yeux :


Une deuxième vidéo réalisée par voyages-sncf.com :


Intégrez des Quiz Culture générale depuis Quizz.biz
 
***********
Ne perdez pas les mises à jours du blog.
Souscrivez-vous et recevez-les dans votre boîte mail 
en cliquant ici.
 

24 novembre 2016

Le singulier et le pluriel

cours de FLE, ressources, Le singulier et le pluriel en française, ebook gratuit

Le singulier et le pluriel des adjectifs


En règle générale, le pluriel des adjectifs se forme avec l'adjectif au singulier auquel on ajoute un « s ».



Pluriel des adjectifs = singulier + s


Il est grand. - Ils sont grands.

Il est marié. - Ils sont mariés.

Il est intelligent. - Ils sont intelligents.


Elle est grande. - Elles sont grandes.

Elle est mariée. - Elles sont mariées.

Elle est étudiante. - Elles sont étudiantes.



Cas particuliers :
Au masculin, les adjectifs qui se terminent par un « s » ou un « x » au singulier ne changent pas au pluriel.


Il est portugais. - Ils sont portugais.

Il est heureux. - Ils sont heureux.



Le pluriel des adjectifs qui se terminent en « -eau » au singulier se forme avec le singulier auquel on ajoute un « x ».


Il est beau. - Ils sont beaux.

Il est nouveau. - Ils sont nouveaux.



La majorité des adjectifs qui se terminent en « -al » au singulier ont un pluriel en « -aux ».


Il est égal. - Ils sont égaux.


Au féminin, il n'y a pas de changement spécifique. On ajoute seulement un « s » à l'adjectif féminin.


Elle est égale. -  Elles sont égales.


Voici un résumé : 



Le singulier et le pluriel des noms


En règle générale, le pluriel des noms se forme avec le nom au singulier auquel on ajoute un « s ».



Pluriel des noms = singulier + s


Un garçon - Des garçons

Un homme - Des hommes

Une fille - Des filles

Une femme - Des femmes

 

Cas particuliers :
Au masculin, les noms qui se terminent par un « s », un « x » ou un « z » au singulier, ne changent pas au pluriel.


Un pays - Des pays

Un choix - Des choix

Un nez - Des nez


 

Le pluriel des noms qui se terminent en « -al » ou « -au » au singulier, devient « -aux ».


Un animal - Des animaux

Un oiseau - Des oiseaux



Attention ! Un travail - Des travaux


Les noms qui se terminent en « -eu » au singulier forment leur pluriel en « -eux » sauf quelques exceptions : pneu, bleu, etc... qui forment leur pluriel en « -eus ».


Un jeu - Des jeux

Un pneu - Des pneus



Les noms qui se terminent en « -ou » au singulier forment leur pluriel en « -ous » sauf quelques exceptions : bijou, caillou, chou, genou, hibou, joujou, pou etc... qui forment leur pluriel en « -oux ».


Un fou - Des fous

Un bijou - Des bijoux



Voici un résumé : 


Exercices :
Si vous désirez mettre en pratique la théorie, nouvous partageons un
livret d'exercices gratuit 
que vous pouvez télécharger en cliquant sur le lien suivant 


eBook gratuit, cours de français, Livret d'exercices, Le singulier et le pluriel
eBook gratuitLivret d'exercices - Le singulier et le pluriel

Vous pouvez aussi télécharger les solutions ici:
Livret d'exercices - Le singulier et le pluriel - Solutions   


***********
Ne perdez pas les mises à jours du blog.
Souscrivez-vous et recevez-les dans votre boîte mail 
en cliquant ici.
 

22 novembre 2016

Expression : Donner sa langue au chat


On emploie cette expression quand on ne connaît pas la réponse à une question. 

Autrefois, Madame de Sévigné employait l'expression “jeter sa langue au chien”. Cependant, ce qu'on jette au chien ce sont les restes de nourriture. C'est au XIXème siècle qu'elle est devenue “donner sa langue au chat”, le chat étant préféré au chien, du fait qu'il était représenté comme un gardien de secrets, capable de garder pour lui ce qu'on lui confiait. Plus valorisant que de jeter sa langue au chien, donner sa langue au chat permettrait de lui donner la parole en échange d'une réponse qu'on ignore.

***********
Ne perdez pas les mises à jours du blog.
Souscrivez-vous et recevez-les dans votre boîte mail 
en cliquant ici.

18 novembre 2016

L'interrogation

le FLE en un clic, ressources, L'interrogation en français

L'interrogation en français peut se faire sans mot interrogatif ou avec un mot interrogatif.

L'interrogation simple :

On appelle l'interrogation sans mot interrogatif « l'interrogation simple », c'est-à-dire qu'il s'agit d'une question à laquelle on peut répondre par oui ou par non.

Il y a trois manières de poser une question :

1) L'intonation.

La manière la plus simple et la plus familière pour poser une question est la phrase affirmative qui se transforme en phrase interrogative. On peut la définir comme une phrase affirmative avec intonation.

Vous êtes français ?

2) L'expression « est-ce que ».

La deuxième manière pour poser une question et qui est la forme la plus courante est la phrase interrogative avec l'expression « est-ce que ». Cette expression se place en début de question.

Est-ce que vous êtes français ?

« Est-ce que » prend un apostrophe quand il est suivi d'un mot qui commence par une voyelle ou un h muet.

Est-ce qu'il est français ?

3) L'inversion.

La troisième manière fait partie de la langue soutenue. C'est une forme très formelle. Il s'agit d'inverser le pronom personnel sujet et de le mettre après le verbe. Le verbe et le pronom personnel sujet sont séparés par un trait d'union.

Êtes-vous français ?

Attention !
Quand on veut poser une question en langue soutenue avec un sujet qui est un prénom ou un nom, l'interrogation doit contenir le prénom ou le nom en début de phrase.

Marie est-elle française ?

À la troisième personne du singulier, quand le verbe se termine par une voyelle, on doit ajouter un t avec deux traits d'union : -t-

Habite-t-elle en France ?

En Français, on peut aussi poser une question négative.

Vous ne travaillez pas l'après-midi ?


Voici un résumé :




L'interrogation avec un mot interrogatif :

L'interrogation avec un mot interrogatif attend pour réponse une information qui n'est pas dans la question.

1) « Comment », « Pourquoi », « Où », « Quand »

Avec ces interrogatifs placés en début de phrase, il y a inversion du verbe et du pronom personnel sujet. C'est la forme soutenue.

Pourquoi êtes-vous triste ?
Où habitez-vous ?
Quand allez-vous en France ?
Comment vous appelez-vous ?

La forme courante se construit avec l'expression « est-ce que ». Il n'y a pas d'inversion entre le verbe et le pronom personnel sujet.

Pourquoi est-ce que vous êtes triste ?
Où est-ce que vous habitez ?
Quand est-ce que vous allez en France ?
Comment est-ce que vous vous appelez ?

La forme familière se construit avec le sujet, le verbe, le mot interrogatif et le complément.

Vous habitez où ?
Vous allez quand en France ?
Vous vous appelez comment ?


On accepte aussi la construction : mot interrogatif, sujet, verbe, complément.

Où vous habitez ?
Quand vous allez en France ?
Pourquoi vous êtes triste ?
Comment vous vous appelez ?
Combien ça coûte ?

Quand on veut poser une question avec un nom, on utilise soit l'expression « est-ce que » soit un pronom de rappel.

Où est-ce que vos parents habitent ?
Où vos parents habitent-ils ?

Comme pour l'interrogation simple, à la troisième personne du singulier, quand le verbe se termine par une voyelle, on doit ajouter un t avec deux traits d'union : -t-

Où habite-t-elle ?

Quand on pose une question avec « pourquoi » la réponse peut se construire soit avec « parce que » soit avec « pour ».

Pourquoi es-tu content ?
Parce que je suis en vacances.

Pourquoi prends-tu le train ?
Parce que je n'aime pas l'avion.
Pour voyager plus tranquillement.


2) « Combien »


L'interrogatif « combien » peut s'utiliser comme pronom ou comme déterminant.

S'il a une fonction de pronom, il s'utilise comme les autres interrogatifs.

Combien êtes-vous ?
Combien est-ce que vous êtes ?
Vous êtes combien ?


Quand « combien » est suivi de la préposition « de », celui-ci a une fonction de déterminant qui précède un nom.

Combien d'enfants avez-vous ?
Combien d'enfants est-ce que vous avez ? (plus rare)
Combien d'enfants vous avez ?
Vous avez combien d'enfants ?


3) « Qui » et « Que »

« Qui » est un mot interrogatif qui s'utilise pour poser une question sur les personnes.

Qui cherche-t-il ?
Qui est-ce qu'il cherche ?
Qui cherchez-vous ?
Qui est-ce que vous cherchez ?

On peut poser une question avec « à qui » quand le verbe se construit avec la préposition « à » et est suivi par une personne.

Parler à quelqu'un → Je parle à Pierre

À qui parlez-vous ?
À qui est-ce que vous parlez ?
À qui vous parlez ?
Vous parlez à qui ?

On peut aussi utiliser d'autres prépositions : chez, avec, pour etc...

Chez qui manges-tu ce soir ?
Avec qui pars-tu en vacances ?

« Que » s'utilise pour poser une question sur les choses.

Que fait-il ?
Qu'est-ce qu'il fait ?
Que faites-vous ?
Qu'est-ce que vous faites ?

Dans la langue familière, la phrase interrogative avec « que » peut se construire avec « quoi » sous la forme sujet + verbe + mot interrogatif (quoi).

Il fait quoi ?
Vous faites quoi ?


4) « Quel(s) » / « Quelle(s) »

« Quel » s'accorde avec le nom qu'il suit. Il permet d'obtenir une nouvelle information sur ce nom.
« Quel » + nom masculin.
« Quelle » + nom féminin.
« Quels » + nom masculin pluriel.
« Quelles » + nom féminin pluriel.

Quel est votre nom ?
Quelle est votre profession ?
Quels sont vos livres préférés ?
Quelles sont vos chansons préférées ?


Forme familière : Vous parlez quelles langues ?

Forme courante : Quelles langues est-ce que vous parlez ?

Forme soutenue : Quelles langues parlez-vous ?


Voici un résumé :


Exercices :
Si vous désirez mettre en pratique la théorie, nouvous partageons un
livret d'exercices gratuit 
que vous pouvez télécharger en cliquant sur le lien suivant 


eBook gratuit, cours de FLE, livret d'exercices, L'interrogation
eBook gratuit: Livret d'exercices - L'interrogation

Vous pouvez aussi télécharger les solutions ici:
Livret d'exercices - L'interrogation - Solutions  


***********
Ne perdez pas les mises à jours du blog.
Souscrivez-vous et recevez-les dans votre boîte mail 
en cliquant ici.

15 novembre 2016

10 novembre 2016

La négation simple

 La négation simple en Français, livret d'exercices à télécharger gratuitment

La négation simple en Français:

On utilise les expressions « Moi aussi » pour confirmer une affirmation et « Moi non plus » pour confirmer une négation.


Il est français, moi aussi.
Il n'est pas espagnol, moi non plus.



Quand dans une phrase à la forme affirmative, il y a un article défini, celui-ci ne se supprime pas à la forme négative.


J'ai le numéro de téléphone de l'école.
Je n'ai pas le numéro de téléphone de l'école.

Tu as l'adresse e-mail de Virginie.
Tu n'as pas l'adresse e-mail de Virginie.

Il a la télévision.
Il n'a pas la télévision.

Nous avons les photos de vacances.
Nous n'avons pas les photos de vacances.

Voici un résumé : 






Exercices :
Si vous désirez mettre en pratique la théorie, nouvous partageons un 
livret d'exercices gratuit 
que vous pouvez télécharger en cliquant sur le lien suivant 

la negation simple en française, ebook gratuit livret d'exercices

eBook gratuitLivret d'exercices - La négation simple

Vous pouvez aussi télécharger les solutions ici:

***********
Ne perdez pas les mises à jours du blog.
Souscrivez-vous et recevez-les dans votre boîte mail 

en cliquant ici.

8 novembre 2016

Film : "De l'autre côté du lit" de Pascal Pouzadoux (2008)

De l'autre côté du lit Pascal Pouzadoux


Synopsis :

Ariane et Hugo décident d'échanger leur vie pour échapper à la routine, qui, après dix ans de mariage, leur donne le sentiment d'être des hamsters pédalant dans une roue. Elle se retrouve du jour au lendemain à la direction d'une entreprise de location de matériel de chantier. Et lui s'improvise vendeur de bijoux à domicile... Mais la vie est-elle plus belle lorsqu'on la contemple de l'autre côté du lit ?




Bande-annonce :


Mon avis :

Un film divertissant qui m'a agréablement surpris. L'histoire nous donne peut-être une impression de "déjà vu" et l'humour peut être un peu trop facile pour certains, mais dans mon cas, j'ai passé un très bon moment devant cette comédie.

***********
Ne perdez pas les mises à jours du blog.
Souscrivez-vous et recevez-les dans votre boîte mail 
en cliquant ici.

7 novembre 2016

Vocabulaire : L'environnement

L'accord de Paris sur le climat approuvé par 195 délégations le 12 décembre 2015 est entré en vigueur le 4 novembre dernier. Pour cela, nous avons décidé de le célébrer en partageant ce nuage de mots, ou devrions-nous dire cet arbre de mots, sur le thème de l'environnement.



***********
Ne perdez pas les mises à jours du blog.
Souscrivez-vous et recevez-les dans votre boîte mail 
en cliquant ici.

4 novembre 2016

Vidéos : L'histoire de la place de la Concorde


Questions de compréhension :

1. Qui a voulu cette place ?
2. Que représente la sculpture ?
3. Quelle est la caractéristique de cette place ?
4. Comment s'appelait cette place avant qu'on l'appelle la place de la Concorde ?
5. Que faisait-on sur cette place au XVIIIème siècle ?
6. Citez trois personnes touchées par cet évènement.
7. Que se passe-t-il en 1792 ? Quelle en est la conséquence ?
8. Depuis quand la place a-t-elle son nom actuel ?

Questions de compréhension :

1. Quels monuments peut-on trouver sur cette place ?
2. Que voulait-on faire avec deux de ces bâtiments ?
3. Comment appelle-t-on aussi le bâtiment de l'Assemblée Nationale ?
4. Que représentent les statues qui décorent l'Assemblée Nationale ?

***********
Ne perdez pas les mises à jours du blog.
Souscrivez-vous et recevez-les dans votre boîte mail 
en cliquant ici.

1 novembre 2016

Littérature : "Une pièce montée" de Blandine Le Callet


Une pièce montée de Blandine Le Callet, FLE, le FLE en un 'clic'

Quatrième de couverture :

La pièce montée arrive, sur un plateau immense porté par deux serveurs. Vincent voit osciller au rythme de leur marche cette tour de Babel en choux à la crème, surmontée du traditionnel couple de mariés. Il se dit : C'est moi, ce petit bonhomme, tout en haut. C'est moi.
Il se demande qui a pu inventer un gâteau aussi ridicule. Cette pyramide grotesque ponctuée de petits grains de sucre argentés, de feuilles de pain azyme vert pistache et de roses en pâte d'amandes, cette monstruosité pâtissière sur son socle de nougatine. Et ce couple de mariés perché au sommet, qu'est-ce qu'il symbolise, au juste ?



Mon avis :

Ce livre raconte l'histoire de neuf personnes qui se retrouvent autour d'un mariage, celui de Vincent et Bérengère. Neuf personnes, neuf histoires qui rendent cette alliance romantique, humoristique et même diabolique ! Neuf personnes qui ont chacune une vision bien différente de cet engagement voire de l'engagement en général...

Le livre a été adapté en film. Découvrez la bande-annonce :



***********
Ne perdez pas les mises à jours du blog.
Souscrivez-vous et recevez-les dans votre boîte mail 
en cliquant ici.